ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS PACTE

PROJET ARTISTIQUE ET CULTUREL EN TERRITOIRE ÉDUCATIF

Les PACTES ont été mis en place par l’Éducation Nationale, il y a déjà plusieurs années pour encourager les actions en partenariat avec des structures artistiques et culturelles, à l’intérieur des établissements scolaires. Ce dispositif permet au CAUE 78 de mener sa mission de sensibilisation à l’architecture et à la ville dans des conditions favorables.

Le CAUE apporte une démarche, une matière qui doivent rencontrer et nourrir les objectifs et intentions de l’établissement scolaire et de la communauté éducative.

 

PACTE 2019-2020 à Limay, Architecture, urbanisme et écologie : les défis technologiques de l’homme

 

En 2019-2020, le CAUE 78 est intervenu au collège Albert Thierry de Limay dans le cadre d’un PACTE.

Le PACTE a commencé par une visite… du collège ! Dans chaque lieu où l’on s’arrêtait, les élèves décrivaient ce qu’ils voyaient et leur perception du lieu. Par la suite, plusieurs points sur lesquels intervenir ont émergé : le bruit dans les couloirs et les escaliers, la chaleur dans les salles situées le long de la façade Sud du bâtiment, le manque d’aménagement de la cour.
Partant de ces constats, les élèves ont construit un questionnaire à destination des usagers du collège (élèves et personnels). L’objectif était de connaître précisément la perception que chacun a du bâtiment et d’identifier d’éventuelles améliorations à apporter pour créer un collège plus agréable.

Les réponses au questionnaire, dépouillées puis analysées par les élèves et leurs professeurs ont lancé de nombreuses pistes qui seront au cœur d’un nouveau PACTE, en 2020-2021. Parmi toutes ces pistes on peut retenir par exemple la remarque d’un élève qui, à propos de la cour, a dit « mais une cour de collège, c’est pas fait pour être beau ». Vraiment ?

 

PACTE 2018-2019 à Achères : les habitants racontent leur ville

 

En 2018-2019, le CAUE 78 et l’école Irène Joliot-Curie à Achères ont été partenaires le temps d’un PACTE.

Chaque matin, les classes découvraient une lettre « retrouvée » d’une ancienne habitante d’Achères. Léontine, née en 1900, y décrivait ses promenades à travers la ville. Ainsi chaque jour, commençait une enquête sous la forme d’un jeu de piste, pour retrouver les rues, les places, les villas décrites dans la lettre et plus largement pour retrouver la ville de Léontine.

En suivant Léontine, c’était aussi les bouleversements de la ville que les enfants découvraient. Et soudain, au cœur de la ville moderne, ils retrouvaient une autre ville, ancienne et quelque part toujours là.

Après ces quelques journées de découvertes, les enfants sont devenus guides, pour leur famille, dans une promenade commentée que Léontine aurait assurément adorée.

 

 

 

separateur

SUR LE MÊME SUJET

separateur

MANIFESTATIONS À VENIR

separateur
separateur