LA PARTICIPATION À DES COMMISSIONS OFFICIELLES

Les architectes et paysagistes du CAUE sont appelés à participer à des commissions départementales, régionales ou nationales pour leur expertise dans les champs du cadre de vie et leur bonne connaissance des acteurs et du territoire.

 

La commission départementale d’aménagement commercial (CDAC)

Les projets de construction ou de requalification d’équipements commerciaux de plus de 1000 m2 sont soumis à autorisation préfectorale avant dépôt de permis de construire. La directrice du CAUE siège à cette commission en tant que personne qualifiée au titre du « développement durable ». Cette expertise globale et transversale porte sur la viabilité de l’équipement dans le contexte commercial régional, le rapport au territoire et aux réseaux (voiries, accès, stationnement, circulations douces...), l’architecture et les qualités environnementales du projet (inscription dans le site, qualité des traitements extérieurs et des matériaux, choix énergétiques...).
Cliquer sur le site de la préfecture à ce sujet http://www.yvelines.gouv.fr/

 

La commission départementale de la nature, des sites et des paysages (CDNSP)

Les projets de construction localisés dans les sites classés, inscrits et sensibles sont soumis à cette commission préfectorale à la demande des architectes des bâtiments de France et/ou de l’inspecteur des sites (DRIEE). Les débats au sein de la commission portent principalement sur la pertinence des constructions dans ces sites particuliers et l’adéquation des règlements de PLU à ces secteurs, sur l’ampleur des projets, les choix architecturaux et l’utilisation d’un vocabulaire contemporain.

Consultez la fiche de la Préfecture des Yvelines sur la CDNSP

 

La commission locale d’amélioration de l’habitat (CLAH)

Cette commission, dans laquelle siège Annie Boyer, architecte conseiller au CAUE, a pour rôle de mettre en œuvre le programme d’action de l’Anah au niveau départemental. Ce programme offre le support opérationnel pour l’attribution et la gestion des aides, constituant ainsi l’outil majeur pour l’amélioration du parc privé dans les Yvelines.

 

Le conseil régional des jardins remarquables

 

La Ministère de la culture et de la communication met en place en mai 2003, le label « jardins remarquables ». C’est une marque de reconnaissance des parcs et des jardins dont la conception, les espaces, les arbres et les plantes, la gestion et l’entretien sont d’un niveau remarquable, qu’ils soient publics ou privés, historiques ou plus contemporains. Ce label est attribué pour 5 ans sur proposition de la commission Ile-de-France où siège François Adam, paysagiste du CAUE. Renvoyer vers le site de la DRAC qui donne la liste des jardins labellisés.

Cliquer sur le site de la DRAC Ile-de-France

 

Le conseil national des villes d’art et d’histoire

Présidé par le Directeur de l’architecture du ministère de la Culture et de la Communication, ce conseil où Elisabeth Rojat-Lefebvre siège depuis 2009 étudie les demandes de labellisation présentées par les élus assistés des services culturels et d’urbanisme des collectivités, le plus souvent en intercommunalité ou à l’échelle de pays. Ce label distingue les politiques de mise en valeur du patrimoine urbain et architectural traditionnel, la création contemporaine et la volonté des élus de mettre en place une politique d’animation tant architecturale qu’artistique pérenne. Sensibiliser les habitants à leur cadre de vie et inciter à un tourisme de qualité font aussi partie des objectifs. Le lien entre politiques urbaine et architecturale est de plus en plus souligné, à travers les Sites patrimoniaux remarquables, des PLU ou des PLU intercommunaux de qualité.

Cliquer sur le site du Ministère de la culture

separateur

SUR LE MÊME SUJET

separateur

MANIFESTATIONS À VENIR

separateur
separateur