PALIMPSESTES À MANTES-LA-JOLIE

Le CAUE 78 a été missionné par la DRAC Île-de-France comme opérateur pilote du projet Palimpsestes de 2016 à 2018 auquel sont associées les structures du territoire : Le Chaplin, le Collectif 12, le Musée de la Ville de Mantes la Jolie.

En 2018, la Région Île-de-France a terminé son inventaire patrimonial de la Ville, le diagnostic urbain et paysager mené par le CAUE 78 s'est achevé, le film de Florent Tillon, Les fantômes de Mantes, a été projeté au Chaplin - accompagné par Fikri Tallih et les jeunes de l’association Mantes à L’oeil - et une exposition de rue des photographies issues de l’arpentage a été installée à l’automne.

 

Culture, citoyenneté et vivre ensemble


Dans le cadre du diagnostic patrimonial, urbain et paysager de la Seine Aval mené par le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement des Yvelines et le Service des Patrimoines et de l’Inventaire de la Région Ile-de-France, la proposition de réaliser un film sur le territoire de Mantes-la-Jolie avait été faite en 2015 afin de valoriser ces arpentages. Cette proposition a été reprise et intégrée au programme d’intervention développé par la DRAC IDF intitulé Culture, citoyenneté et vivre ensemble dans 6 territoires franciliens, dont celui de Mantes-la-Jolie.

 

Le défi d’une fabrique « collégiale »

 

Collégiale, la fabrique du film, a été partagée avec les jeunes du territoire : les Petits Reporters du Chaplin, la troupe Mad in Mantes de Cirqu’en Liberté et les élèves de la classe cinéma du lycée Saint-Exupéry.

Au Val Fourré, à la Collégiale, dans les ruines industrielles, à la place des anciens immeubles, les jeunes adolescents et enfants du Val Fourré, encadrés par le Clown Fikri de l’association Cirqu’en Liberté, et Pierre Kuény (ECM Le Chaplin), se retrouvent à traquer et relever les présences invisibles à travers leur ville.

Du côté de Gassicourt, pas très loin du Val Fourré, ce sont les élèves de la classe cinéma du Lycée Saint Exupéry qui se sont mis en scène eux-mêmes, dans une franche parodie de leur mode de vie : vidéos marrantes qui tournent sur les réseaux sociaux, jeux vidéos sur playstation ou sur smart phone, les écrans composent l’essentiel de la vie des adolescents d’aujourd’hui.

La musique du film « Les fantômes de Mantes » a été réalisée et enregistrée au Château Éphémère à Carrières-sous-Poissy, avec des Choristes, enfants et adultes, du Conservatoire de Poissy.

 

La marguerite jaune, estampille du projet


Les différents domaines : patrimoine, urbanisme, architecture, cinéma, musique, multimédia, théâtre, cirque, danse, écriture, marche… rayonnent ensemble autour de la notion de palimpseste (œuvre dont l’état présent laisse supposer et apparaître des traces des versions antérieures). Toutes les manifestations estampillées par la marguerite jaune sont conduites de 2015 à 2018.


 

 

MANIFESTATIONS À VENIR

SUR LE MÊME SUJET