Facebook
  • Portail documentaire
  • ABCdaire du particulier
  • L'observatoire des CAUE
  • Ekopolis
CAUE 78 - Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement des Yvelines
Matière à réflexion

Pour « développer l’information, la sensibilité et l’esprit de participation du public », comme le veut la loi sur l’architecture de 1977, le CAUE façonne son mode d’exercice, répond aux demandes qui lui sont faites et en sollicite d’autres.
Afin de mieux cibler nos propositions, la typologie des publics est donc un exercice récurrent dont cette Lettre choisit de partager quelques traits et mouvements.


Le conseil et l’information occupent une place centrale. Les plus prompts à franchir le seuil du CAUE sont les porteurs d’un projet de logement individuel ou d’équipement (club hippique, hébergement touristique, etc.), qu’un prochain dépôt de leur permis de construire transforme en pétitionnaires en recherche d’appui auprès des architectes conseillers.
Bruce Plancke architecte conseiller au CAUE nous livre quelques éléments d’une « petite sociologie des publics du CAUE » :
« Le public est très divers :
Jeunes ménages qui s’installent et prévoient des travaux dans un bâtiment existant, ou qui contactent un constructeur dans le cas d’un projet neuf. Conseil accompagné de questions de faisabilité et de questions réglementaires au départ, puis par la suite, interrogations plus fondatrices. Bien souvent le budget est restreint. Ils viennent en couple, seul ou avec les enfants le mercredi.
Des propriétaires plus âgés décident de restaurer ou d’agrandir leur bien. La question est d’ordre réglementaire et le budget moins serré. D’autres décident de diviser pour vendre leur maison trop grande et construire un deuxième lot ou bien réaliser une opération avec un objectif de rentabilité financière.
D’autres encore déposent le permis de construire et réalisent les travaux eux-mêmes.
La plupart du temps, les pétitionnaires viennent sans l’architecte ou le constructeur. Ils viennent également dans des cas de litiges avec un voisin ou souhaitent anticiper les recours des tiers.
Les architectes viennent bien souvent quand ils voient leur permis refusé et malheureusement très rarement en amont du dépôt de leur dossier."
Les échanges avec des particuliers se font également dans le cadre de permanences régulières dans certaines communes : durant les cinq dernières années à Maurepas avec l’agence locale de l’énergie et du climat de Saint-Quentin-en-Yvelines, aux Mureaux avec Energies Solidaires et aujourd’hui sur la commune de Poissy.
D’autres publics, parmi lesquels des étudiants et des bureaux d’études, viennent chercher des éléments de réponse à une question architecturale, urbaine, paysagère, d’échelle yvelinoise comme législative, ou consulter la collection de références architecturales et paysagères constituée par le CAUE.


Le conseil aux collectivités nourrit sa propre diversité, comme en témoigne la sollicitation du CAUE à propos de questions complexes auxquelles les architectes et paysagistes conseillers apportent une réponse argumentée avec une plus value qualitative. Pour donner un aperçu de cette diversité, on peut citer, parmi ses interventions récentes, la construction des services techniques en site boisé à Poigny-la-Forêt, la création d’un gîte équestre à Moisson dans les locaux des anciens carriers, l’agrandissement de l’école intercommunale de Breuil-Bois-Robert, l’évolution de fermes classées en zone urbaine, et, dans le cadre de la restructuration au sein de l’OIN   Seine Aval, la restructuration de la zone d’activités des 40 sous à Orgeval.


Collectif d’Associations de Défense de l’Environnement de la Boucle de Montesson, Maisons paysannes de France, etc. : le milieu associatif aussi fait appel au CAUE pour participer à ses tables-rondes ou pour un conseil lors de l’aménagement de locaux, comme l’Office pour les Insectes et leur Environnement.
Hors ces permanences et conseils territorialisés, la rencontre avec le public se déroule rarement en « terrain neutre ». Nous aimons choisir le lieu qui accueillera les échanges que nous proposons (Soirées-débat, Mardis du CAUE, assemblée générale) et amorcer ceux-ci par la visite d’un lieu récemment transformé, occasionnant chaque fois que possible une intervention des acteurs de sa transformation et des échanges formels ou plus conviviaux entre ceux qui décident, ceux qui dessinent, ceux qui réalisent, ceux qui autorisent, ceux qui usent, et ceux qui passent ou voisinent…


Le CAUE développe également des actions à destination de publics singuliers. En 2015 ont ainsi été organisés neuf soirées débats sur « le PLU  , projet communal » et sur le logement à destination des élus qui réalisent leur PLU  , des conférences pour le grand public lors des journées du patrimoine et une visite-conférence de la cité de Beauregard à Poissy pour les bailleurs. La participation à des « copro-dating », comme à Bougival et très récemment à Jouy-en-Josas avec Versailles Grand Parc, permet au CAUE de toucher les copropriétaires pour les inciter à s’engager dans des projets de rénovation énergétique avec une démarche pertinente. Ces actions, et les présentations qu’elles génèrent, participent d’une fertilisation croisée qui nous est chère. L’artisan et l’architecte parlent avec les élus hors contexte de commande, l’étudiant en architecture découvre des professionnels de l’éducation, et le bailleur voit l’historien remettre en perspective la conception du logement social.
- Retrouvez les rencontres et débats sur notre site

mai 2017
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Vous êtes ici : La Lettre du CAUE 78 / Publics /

Matière à réflexion

Pour « développer l’information, la sensibilité et l’esprit de participation du public », comme le veut la loi sur l’architecture de 1977, le CAUE façonne son mode d’exercice, répond aux demandes qui lui sont faites et en sollicite d’autres.
Afin de mieux cibler nos propositions, la typologie des publics est donc un exercice récurrent dont cette Lettre choisit de partager quelques traits et mouvements.


Le conseil et l’information occupent une place centrale. Les plus prompts à franchir le seuil du CAUE sont les porteurs d’un projet de logement individuel ou d’équipement (club hippique, hébergement touristique, etc.), qu’un prochain dépôt de leur permis de construire transforme en pétitionnaires en recherche d’appui auprès des architectes conseillers.
Bruce Plancke architecte conseiller au CAUE nous livre quelques éléments d’une « petite sociologie des publics du CAUE » :
« Le public est très divers :
Jeunes ménages qui s’installent et prévoient des travaux dans un bâtiment existant, ou qui contactent un constructeur dans le cas d’un projet neuf. Conseil accompagné de questions de faisabilité et de questions réglementaires au départ, puis par la suite, interrogations plus fondatrices. Bien souvent le budget est restreint. Ils viennent en couple, seul ou avec les enfants le mercredi.
Des propriétaires plus âgés décident de restaurer ou d’agrandir leur bien. La question est d’ordre réglementaire et le budget moins serré. D’autres décident de diviser pour vendre leur maison trop grande et construire un deuxième lot ou bien réaliser une opération avec un objectif de rentabilité financière.
D’autres encore déposent le permis de construire et réalisent les travaux eux-mêmes.
La plupart du temps, les pétitionnaires viennent sans l’architecte ou le constructeur. Ils viennent également dans des cas de litiges avec un voisin ou souhaitent anticiper les recours des tiers.
Les architectes viennent bien souvent quand ils voient leur permis refusé et malheureusement très rarement en amont du dépôt de leur dossier."
Les échanges avec des particuliers se font également dans le cadre de permanences régulières dans certaines communes : durant les cinq dernières années à Maurepas avec l’agence locale de l’énergie et du climat de Saint-Quentin-en-Yvelines, aux Mureaux avec Energies Solidaires et aujourd’hui sur la commune de Poissy.
D’autres publics, parmi lesquels des étudiants et des bureaux d’études, viennent chercher des éléments de réponse à une question architecturale, urbaine, paysagère, d’échelle yvelinoise comme législative, ou consulter la collection de références architecturales et paysagères constituée par le CAUE.


Le conseil aux collectivités nourrit sa propre diversité, comme en témoigne la sollicitation du CAUE à propos de questions complexes auxquelles les architectes et paysagistes conseillers apportent une réponse argumentée avec une plus value qualitative. Pour donner un aperçu de cette diversité, on peut citer, parmi ses interventions récentes, la construction des services techniques en site boisé à Poigny-la-Forêt, la création d’un gîte équestre à Moisson dans les locaux des anciens carriers, l’agrandissement de l’école intercommunale de Breuil-Bois-Robert, l’évolution de fermes classées en zone urbaine, et, dans le cadre de la restructuration au sein de l’OIN   Seine Aval, la restructuration de la zone d’activités des 40 sous à Orgeval.


Collectif d’Associations de Défense de l’Environnement de la Boucle de Montesson, Maisons paysannes de France, etc. : le milieu associatif aussi fait appel au CAUE pour participer à ses tables-rondes ou pour un conseil lors de l’aménagement de locaux, comme l’Office pour les Insectes et leur Environnement.
Hors ces permanences et conseils territorialisés, la rencontre avec le public se déroule rarement en « terrain neutre ». Nous aimons choisir le lieu qui accueillera les échanges que nous proposons (Soirées-débat, Mardis du CAUE, assemblée générale) et amorcer ceux-ci par la visite d’un lieu récemment transformé, occasionnant chaque fois que possible une intervention des acteurs de sa transformation et des échanges formels ou plus conviviaux entre ceux qui décident, ceux qui dessinent, ceux qui réalisent, ceux qui autorisent, ceux qui usent, et ceux qui passent ou voisinent…


Le CAUE développe également des actions à destination de publics singuliers. En 2015 ont ainsi été organisés neuf soirées débats sur « le PLU  , projet communal » et sur le logement à destination des élus qui réalisent leur PLU  , des conférences pour le grand public lors des journées du patrimoine et une visite-conférence de la cité de Beauregard à Poissy pour les bailleurs. La participation à des « copro-dating », comme à Bougival et très récemment à Jouy-en-Josas avec Versailles Grand Parc, permet au CAUE de toucher les copropriétaires pour les inciter à s’engager dans des projets de rénovation énergétique avec une démarche pertinente. Ces actions, et les présentations qu’elles génèrent, participent d’une fertilisation croisée qui nous est chère. L’artisan et l’architecte parlent avec les élus hors contexte de commande, l’étudiant en architecture découvre des professionnels de l’éducation, et le bailleur voit l’historien remettre en perspective la conception du logement social.
- Retrouvez les rencontres et débats sur notre site

MENTIONS LÉGALES NOUS CONTACTER LEXIQUE PLAN DU SITE FLUX RSS Extranet Facebook
CAUE 78 Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement des Yvelines
3 rue de Fontenay 78000 Versailles - T: 01 39 07 75 17