Facebook
  • Portail documentaire
  • ABCdaire du particulier
  • L'observatoire des CAUE
  • Ekopolis
CAUE 78 - Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement des Yvelines
Le CAUE 78 et le patrimoine

Selon l’urbaniste Françoise Choay, « la notion de patrimoine architectural, urbain ou paysager ne peut avoir de sens légitime que dynamique. C’est à dire qu’il ne faut pas le chosifier, mais au contraire se le réapproprier, pour poursuivre, hic et nunc, le travail des générations passées. »

Le patrimoine ne se cantonne pas à des zones définies comme protégées ou à des bâtiments remarquables, mais peut dépasser largement ces limites.
Le patrimoine hydrologique d’un village (mare, lavoir, puits, etc.), les implantations industrielles relatant l’histoire sociale d’une commune, un bâti adapté à des pratiques artisanales, ou le patrimoine végétal lié à l’identité d’un lieu (alignement d’arbres, arbre isolé, rivière, etc.) méritent le plus grand intérêt.

Il ne s’agit pas pour autant de tout conserver, simplement parce que c’est ancien. L’intérêt d’une lecture attentionnée d’une ville, d’un quartier, d’un espace public, ou d’un bâtiment réside dans une série de questionnements : que doit-on conserver ? Pourquoi le conserver ? Comment le conserver ? Comment le faire évoluer vers de nouveaux usages ?

Intervenir sur le patrimoine exige un projet. Celui-ci doit respecter le passé du lieu et les acteurs précédents qui l’ont créé, mais également s’assumer comme innovation dans des formes architecturales contemporaines, et s’inscrire dans le futur avec des objectifs de développement durable.

Bien souvent l’intérêt du patrimoine d’une commune reste méconnu de ses habitants qui pourtant le fréquentent quotidiennement, sauf s’il est recensé pour un ou plusieurs éléments remarquables.
Cette méconnaissance peut conduire à altérer irrémédiablement ce bien commun lors d’interventions courantes (ravalement, renouvellement de clôture, etc.). L’équilibre d’un ensemble bâti, d’une façade, d’un porche, …, peut être fragilisé par toute intervention, la plus minime soit-elle, si celle-ci ne respecte pas la cohérence de l’ensemble.

Depuis son origine, par le biais des conseils aux communes et aux particuliers, le CAUE s’intéresse à la qualité du patrimoine des Yvelines et vise à aider ses interlocuteurs à développer un regard critique sur celui-ci par des actions de formation et de sensibilisation.

Et depuis 2004, le CAUE des Yvelines a mis au point une méthode d’intervention, fondée sur un regard très attentif à la morphologie du territoire et à ses évolutions.
Trois regards successivement portés sur le grand territoire, la structure urbaine et le bâti sont croisés avec la lecture des cartes anciennes. Ils restituent la profondeur spatiale et historique du territoire et donnent une compréhension globale de la commune.
Ils permettent de s’arrêter, de regarder et de prendre conscience de la richesse du tissu urbain qui nous entoure, afin d’élaborer le paysage de demain.

septembre 2017
L M M J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

Le CAUE 78 et le patrimoine

Selon l’urbaniste Françoise Choay, « la notion de patrimoine architectural, urbain ou paysager ne peut avoir de sens légitime que dynamique. C’est à dire qu’il ne faut pas le chosifier, mais au contraire se le réapproprier, pour poursuivre, hic et nunc, le travail des générations passées. »

Le patrimoine ne se cantonne pas à des zones définies comme protégées ou à des bâtiments remarquables, mais peut dépasser largement ces limites.
Le patrimoine hydrologique d’un village (mare, lavoir, puits, etc.), les implantations industrielles relatant l’histoire sociale d’une commune, un bâti adapté à des pratiques artisanales, ou le patrimoine végétal lié à l’identité d’un lieu (alignement d’arbres, arbre isolé, rivière, etc.) méritent le plus grand intérêt.

Il ne s’agit pas pour autant de tout conserver, simplement parce que c’est ancien. L’intérêt d’une lecture attentionnée d’une ville, d’un quartier, d’un espace public, ou d’un bâtiment réside dans une série de questionnements : que doit-on conserver ? Pourquoi le conserver ? Comment le conserver ? Comment le faire évoluer vers de nouveaux usages ?

Intervenir sur le patrimoine exige un projet. Celui-ci doit respecter le passé du lieu et les acteurs précédents qui l’ont créé, mais également s’assumer comme innovation dans des formes architecturales contemporaines, et s’inscrire dans le futur avec des objectifs de développement durable.

Bien souvent l’intérêt du patrimoine d’une commune reste méconnu de ses habitants qui pourtant le fréquentent quotidiennement, sauf s’il est recensé pour un ou plusieurs éléments remarquables.
Cette méconnaissance peut conduire à altérer irrémédiablement ce bien commun lors d’interventions courantes (ravalement, renouvellement de clôture, etc.). L’équilibre d’un ensemble bâti, d’une façade, d’un porche, …, peut être fragilisé par toute intervention, la plus minime soit-elle, si celle-ci ne respecte pas la cohérence de l’ensemble.

Depuis son origine, par le biais des conseils aux communes et aux particuliers, le CAUE s’intéresse à la qualité du patrimoine des Yvelines et vise à aider ses interlocuteurs à développer un regard critique sur celui-ci par des actions de formation et de sensibilisation.

Et depuis 2004, le CAUE des Yvelines a mis au point une méthode d’intervention, fondée sur un regard très attentif à la morphologie du territoire et à ses évolutions.
Trois regards successivement portés sur le grand territoire, la structure urbaine et le bâti sont croisés avec la lecture des cartes anciennes. Ils restituent la profondeur spatiale et historique du territoire et donnent une compréhension globale de la commune.
Ils permettent de s’arrêter, de regarder et de prendre conscience de la richesse du tissu urbain qui nous entoure, afin d’élaborer le paysage de demain.

MENTIONS LÉGALES NOUS CONTACTER LEXIQUE PLAN DU SITE FLUX RSS Extranet Facebook
CAUE 78 Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement des Yvelines
3 rue de Fontenay 78000 Versailles - T: 01 39 07 75 17